Angle vide

Angle vide

Installation / Vidéo rétroprojection / Audio-surround / 2005

Elément important d‘un entraînement de boxe, le « shadow », en français « le vide », suppose le combat, seul, contre un adversaire absent et imaginaire. « Angle vide », mené avec des boxeuses et des boxeurs professionnels, s’articule autour  de cette représentation invisible de l’adversaire ainsi que de la lutte contre lui.
Dans quelle mesure, et en vertu de quels fantasmes et intérêts, pouvons-nous construire une représentation de nos adversaires et ennemis ? Comment nous les approprions-nous ? Après tout, tout le monde peut être adversaire et ennemi invisible ou menace omniprésente.
La caméra enregistre les altérations physiques, progressives, la fatigue, la perte de contrôle émotionnel ou encore la concentration de la boxeuse ou du boxeur. L’espace est dissous grâce à l’effet d’images prises par des caméras fixées sur la tête des boxeurs ainsi qu’un tournage en black box.
La vidéo est présentée en rétroprojection au milieu de l’espace d‘exposition.
L’adversaire imaginaire est également au cœur des enregistrements audio. En effet, j’ai interrogé les boxeuses et boxeurs sur leurs représentations de l’adversaire manquant. Comment se transposent-ils dans une véritable situation de combat contre un ennemi invisible ? Comment vivent-ils l’agression à l’encontre d’une cible « vide » ?
Ces enregistrements audio sont installés en mode surround, ce qui crée l’omniprésence des voix dans l‘espace.

La vidéo existe également en version sous-titrée en allemand.

Avec le soutien de la Abteilung Kulturelles de la ville de Berne, l’Office de la culture (OC) du canton de Berne.